Rénovation énergétique : quelles solutions de financement pour les particuliers ?

Face à l’urgence climatique, la rénovation énergétique des logements est un enjeu majeur pour réduire notre consommation d’énergie et nos émissions de gaz à effet de serre. Pour aider les particuliers à financer ces travaux, plusieurs dispositifs existent. Cet article vous présente un tour d’horizon des différentes aides et subventions disponibles pour entreprendre une rénovation énergétique de votre habitat.

Le dispositif MaPrimeRénov’

Depuis janvier 2020, MaPrimeRénov’ est le principal dispositif d’aide à la rénovation énergétique pour les particuliers en France. Il s’agit d’une prime versée par l’Agence nationale de l’habitat (ANAH) et destinée à remplacer progressivement le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) et les aides de l’ANAH. La prime est calculée en fonction des revenus du foyer, du type de travaux réalisés et des économies d’énergie générées.

Pour être éligible à MaPrimeRénov’, il faut être propriétaire occupant ou bailleur d’un logement construit depuis plus de deux ans. Les travaux doivent être réalisés par un professionnel certifié RGE (Reconnu garant de l’environnement). Parmi les travaux éligibles, on retrouve notamment l’isolation des murs, des toitures ou des planchers bas, le remplacement des fenêtres simple vitrage par du double vitrage, l’installation d’un système de chauffage performant ou encore la pose d’une ventilation mécanique contrôlée.

L’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ)

L’éco-prêt à taux zéro est un prêt sans intérêt destiné à financer les travaux de rénovation énergétique des logements anciens. Il est accordé par les banques partenaires et garanti par l’État. Ce dispositif est ouvert aux propriétaires occupants, bailleurs ou syndicats de copropriétaires, sans condition de ressources. Le montant maximum du prêt est de 30 000 €, remboursable sur une durée maximale de 15 ans.

Pour bénéficier de l’éco-PTZ, le logement concerné doit avoir été construit avant le 1er janvier 1990 et être utilisé comme résidence principale. Les travaux éligibles sont similaires à ceux de MaPrimeRénov’ et doivent également être réalisés par un professionnel RGE. L’éco-PTZ peut être cumulé avec d’autres aides financières, telles que MaPrimeRénov’, les aides des collectivités territoriales ou encore les certificats d’économie d’énergie.

Les aides des fournisseurs d’énergie : les certificats d’économie d’énergie (CEE)

Les certificats d’économie d’énergie sont des dispositifs mis en place par l’État pour inciter les fournisseurs d’énergie à promouvoir la réduction des consommations d’énergie chez leurs clients. Les fournisseurs d’énergie peuvent ainsi proposer des aides financières pour la réalisation de travaux de rénovation énergétique, sous forme de primes, de prêts bonifiés ou de conseils.

Pour bénéficier des CEE, il suffit de contacter un fournisseur d’énergie participant au dispositif (électricité, gaz, fioul, etc.), qui vous orientera vers les travaux éligibles et les démarches à suivre. Les travaux doivent être réalisés par un professionnel RGE et respecter certaines exigences techniques. Les CEE sont cumulables avec MaPrimeRénov’ et l’éco-PTZ.

Les aides des collectivités territoriales

En complément des dispositifs nationaux, les collectivités territoriales (régions, départements, communautés de communes) peuvent également proposer des aides financières pour la rénovation énergétique des logements. Ces aides varient en fonction des territoires et des priorités locales en matière d’environnement et d’habitat.

Pour connaître les aides disponibles dans votre région, il est conseillé de consulter le site internet de l’ADEME (Agence de la transition écologique) ou celui de votre collectivité territoriale. Vous pouvez également vous renseigner auprès des Espaces info énergie (EIE), qui sont des structures locales d’information et de conseil sur l’énergie et le climat.

Le chèque énergie

Le chèque énergie est une aide financière destinée aux ménages modestes pour les aider à payer leurs factures d’énergie ou à financer des travaux de rénovation énergétique. Il est attribué automatiquement en fonction des revenus et de la composition du foyer, sans démarche à effectuer.

Le chèque énergie peut être utilisé auprès des fournisseurs d’énergie, mais aussi des professionnels RGE pour le financement de travaux de rénovation énergétique. Il est également possible de cumuler le chèque énergie avec d’autres aides financières, comme MaPrimeRénov’ ou les CEE.

En matière de rénovation énergétique, il existe donc une multitude d’aides financières pour accompagner les particuliers dans leur projet. Il est important de bien se renseigner sur les dispositifs disponibles et les conditions d’éligibilité afin d’optimiser au mieux le financement de ses travaux et ainsi contribuer à la transition écologique tout en réalisant des économies d’énergie.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*